header banner
Default

Ferrari accepte les crypto-monnaies comme moyen de paiement


Table of Contents

    Le constructeur automobile italien va autoriser le paiement de ses voitures de luxe en crypto-monnaies. Un dispositif qui s’appliquera d’abord aux États-Unis, puis en Europe au premier trimestre 2024.

    Nouvelle monnaie, nouveaux clients

    Il sera bientôt possible de s’offrir un modèle de la marque au cheval cabré via un paiement par crypto-monnaies. D’après les informations de l'agence Reuters, Ferrari va prochainement accepter les paiements en Bitcoin, Ether et stablecoin USDC, le tout sécurisé par un partenariat avec BitPay. Cette plateforme spécialisée dans ces nouvelles monnaies convertira immédiatement les paiements en monnaie fiduciaire afin de protéger Ferrari de la volatilité du marché des crypto-monnaies. Passer par BitPay permettra également au constructeur italien de s’assurer que les crypto-monnaies de ces achats ne proviennent pas d’activités illicites.

    Un tournant pour la marque automobile qui démontre sa volonté de s'adapter aux nouvelles tendances financières et d’étendre ainsi son portefeuille de clients. Une stratégie confirmée par Enrico Galliera, le responsable marketing et commercial de Ferrari : "Certains sont de jeunes investisseurs qui ont bâti leur fortune autour des crypto-monnaies. D’autres sont des investisseurs plus traditionnels, qui souhaitent diversifier leurs portefeuilles. (…) Cela nous aidera à entrer en contact avec des personnes qui ne sont pas nécessairement nos clients, mais qui pourraient s’offrir une Ferrari".

    Cette nouvelle expérience de paiement sera d’abord disponible aux États-Unis, avant de s’étendre au marché européen, au premier trimestre 2024.

    Les maisons de luxe prudentes face au Bitcoin

    Bien que ce ne soit pas encore un phénomène généralisé, le paiement en Bitcoin est déjà accepté par quelques grandes marques comme Hublot, Tag Heuer, Gucci ou encore Farfetch. Tesla, le constructeur de voitures électriques haut de gamme faisait office de précurseur, puisqu’il autorisait le paiement en crypto-monnaie depuis 2021. Mais son PDG, Elon Musk, a finalement renoncé à cette option, avançant l’argument environnemental (le Bitcoin est en effet particulièrement polluant, un seul bitcoin représente 169 tonnes de CO2).

    On constate tout de même une prudence généralisée des maisons de luxe vis-à-vis du Bitcoin. En cause notamment : la fluctuation à grande amplitude de la valeur de cette monnaie.

    Sources


    Article information

    Author: Ashley Mcfarland

    Last Updated: 1703840281

    Views: 1056

    Rating: 4.7 / 5 (82 voted)

    Reviews: 91% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Ashley Mcfarland

    Birthday: 1910-09-20

    Address: PSC 3568, Box 7146, APO AE 47228

    Phone: +4329707452517334

    Job: IT Consultant

    Hobby: Orienteering, Painting, Yoga, Embroidery, Tea Brewing, Drone Flying, Bird Watching

    Introduction: My name is Ashley Mcfarland, I am a resolute, daring, venturesome, transparent, unyielding, audacious, risk-taking person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.